Comment comprendre sa mission de vie grâce à l’astrologie karmique

2e0d1aa8 9f56 4b5d 883c 5f623237895flite1
portedelavoyance.fr » Actu Astro » Comment comprendre sa mission de vie grâce à l’astrologie karmique

Tout être humain qui naît a une mission à accomplir sur terre. Cependant, la plupart des Hommes vivent dans la négligence et sont victimes de certaines situations naturellement fâcheuses. Ces difficultés amènent beaucoup de personnes à abandonner la voie qui leur est tracée sans s’en rendre compte. C’est dans ce sens que l’astrologie karmique intervient depuis des millénaires pour amener l’être humain à quitter son inconscient et à prendre le chemin qui lui est destiné.

La notion du karma en astrologie

Le concept karma tire son origine du mot sanskrit karman. Ce qui veut dire « œuvre, action, conséquence ». Il faut noter que le mot sanskrit est une langue parlée en Inde et en Europe par les intellectuels et qui a parcouru en général les écrits brahmaniques et hindouistes. Les intellectuels brahmaniques définissent le Karma comme l’ensemble des mérites et démérites dont l’être humain est récompensé dans la vie terrestre qu’il mène. Les actes que pose ce dernier entraînent une relation de cause à effet. Ainsi, le voleur d’une vie se verra lui-même dépouiller par force ou par fraude dans sa vie suivante, selon le principe de rétribution karmique.

Aujourd’hui, la notion de karma, malgré sa référence à la sagesse hindouiste et celle du bouddhisme, est allée au-delà du cadre cosmogonique et il faut bien lui reconnaître ce mérite. Sous cet angle, le karma est perçu ici comme la notion d’apprentissage et de perfectionnement, mais ne tend plus à la dépersonnalisation de l’ego comme c’est le cas chez les bouddhistes par exemple.

L’astrologie karmique et l’astrologie traditionnelle

« Nous sommes nés à un moment donné, en un lieu donné, et nous avons, comme les crus célèbres, les qualités de l’an et de la saison qui nous ont vus naître. L’astrologie n’en prétend pas davantage. » Déclarait Carl Gustav Jung.

L’astrologie depuis son apparition est exposée à de nombreuses attaques. Plusieurs anciens penseurs ont lutté contre elle pour sa disparition, mais mystérieusement, elle continue d’exister.

L’astrologie karmique développe un lien de complémentarité avec l’astrologie traditionnelle. Ce complément ne signifie pas que l’être humain verra son signe changé. C’est juste un autre aspect qui marque l’évolution de l’astrologie en dehors de l’interprétation d’une carte du ciel conventionnelle. De même, si on sépare le karma de la notion orientale, l’astrologie karmique indique que les actes antérieurement posés dans une vie ont toujours un effet sur notre existence actuelle. L’astrologie karmique détermine un principe selon lequel la réincarnation est une réalité. Même si la plupart de certains astrologues ont préféré lui attribuer le nom d’astrologie d’évolution sans faire mention de l’importante question liée à la réincarnation.

Les trois règles de bases de l’astrologie karmique

Il existe trois règles de base de l’astrologie karmique à savoir :

Tout effet est le produit d’une cause

Prenons le cas d’une personne qui est exposée à une déception amoureuse. Le fait d’être trompée en amour signifie probablement qu’elle avait commis des erreurs sur le plan affectif. C’était des moments où cette personne avait aussi trahi le sentiment de l’un de ses semblables.

Toute cause produit à son tour un effet

Si une personne vous fait du mal et malgré cela vous acceptez de subir toutes ces mauvaises expériences, vous n’êtes pas non plus devenu bourreau. Continuez à faire beaucoup d’efforts pour poser des actes avec bonté. Votre karma sera annulé et vous reviendra sous une forme positive. Ainsi, dans la vie actuelle ou future, vous serez récompensé en bien et trouverez votre âme sœur pour passer de bons moments en amoureux.

Une cause produit un effet identique ou opposé

Ici, lorsqu’une personne a agi de façon violente dans une première vie, elle sera tentée dans la suivante, soit à nouveau d’abuser de sa force (effet identique), soit de subir obligatoirement ou d’être confrontée à la violence (effet opposé).

Catégories :